L'hébergement

Nous utiliserons trois lieux différents lors de notre périple

L'auberge de l'orangeraie

Cette sympathique auberge est située au cœur de la Somone, non loin de la lagune ou nous irons photographier les balbuzards. Le personnel est très agréable et très serviable.

La propriétaire apporte une attention particulière à ce que tout soit irréprochable. La literie est bonne, moustiquaire au lit, climatisation, salle de bain spacieuse. Le petit déjeuner est servi au bord de la piscine et c'est très agréable.

La cuisine est soignée et la cuisinière est la même depuis très longtemps, gage de qualité .

 

L’hôtel du Djoudj

LE lieu incontournable pour la visite du Parc national des oiseaux du Djoudj. 

Certes, l'hôtel est vétuste, la couleur de l'eau est semblable a celle de la latérite, l'électricité ... aléatoire, mais le staff est l'un des plus gentils du Sénégal et la Téranga prend tout son sens ici.

Nous y passerons deux nuits, car c'est l'endroit qui nous permettra d'être au plus proche du départ des sorties en pirogue et nous pourrons ainsi y être dès l'aube.

En vous éloignant juste de quelques pas, vous aurez la chance de pouvoir observer la Rynchée peinte, les flamants nains  et des milliers de dendrocygnes qui utilisent le lac voisin comme reposoir.

Le Campement de la bécassine

Le campement est situé au Bord du fleuve Doué (affluent du fleuve Sénégal) dans un cadre reposant, Nous logerons dans l'une des cases traditionnelles tout confort disposant chacune d'une salle de bain et de toilettes.

Le réceptif et la restauration sauront charmer les plus exigeants.

Les propriétaires nous construisent actuellement plusieurs affuts, certains fixes et d'autres transportables qui seront opérationnels pour le stage de février.

Lors du répérage de novembre 2019, ce ne sont pas moins de 120 espèces d'oiseaux qui ont pu être observées à proximité immédiate en seulement une journée et demie